Combien dure le malus d’une assurance auto ?

Publié le : 22 novembre 20214 mins de lecture

Le système de bonus-malus est un système qui permet de valoriser ou dévaluer la prime d’assurance, en fonction de la survenance ou de l’absence de sinistre. Le bonus équivaut à une diminution de la rente d’assurance, tandis que le malus signifie le contraire, faisant monter la rente, c’est-à-dire qu’elle devient plus chère. Ainsi, en plus de connaître ce système de bonus-malus, il est important d’en tenir compte, car il peut modifier considérablement l’annuité de la prime, en fonction de votre couverture d’assurance. 

Combien de temps pour effacer un malus assurance auto ? 

Sachez qu’au fil du temps, même après avoir être malussé, il vous est toujours possible de récupérer votre bonus. Bien sûr, ne vous attendez pas à une formule magique, car seule une bonne conduite prolongée peut vous aider à retrouver votre CRM initial. 

Vous devez savoir alors que deux ans de conduite sans avoir enregistré aucun accident responsable peuvent faire disparaître votre malus. En plus de cela, l’assuré, c’est-à-dire vous, gagner 5 % de bonus chaque année si aucun sinistre responsable n’est enregistré. Les actions considérées comme une aggravation du risque doivent être évitées. 

Comment faire baisser malus ? 

Vous devez savoir qu’à chaque fois que vous enregistrez un accident responsable, 1,25 % de coefficient de majoration sera automatiquement ajouté à votre CRM. Cela est équivaut à un bonus-malus majoré à 25 % pour chaque accident. (12,5 % pour un sinistre semi-responsable) 

Si aucun accident n’est enregistré pendant deux années successives, une réduction annuelle de 5 % sera appliquée à votre bonus-malus, soit un coefficient de –0,95. 

Sachez qu’il est même possible de bénéficier de bonus allant jusqu’à -50 % après 13 ans de bonne conduite. Il s’agit du bonus 50 et certains assureurs proposent même une réduction à vie. 

À part les accidents, comment puis-je perdre mon score ? 

Vous perdez une classe bonus lorsque vous devez utiliser votre assurance pour des situations telles que : 

  • perte partielle, c’est-à-dire que la compagnie d’assurance doit réparer votre voiture ; 
  • réparation par un tiers, lorsque vous endommagez la voiture de quelqu’un d’autre ; 
  • perte totale, lorsque la compagnie d’assurance doit vous indemniser avec une autre voiture. 

Par exemple : si vous étiez en classe 5 et avez subi un accident tout au long de l’année, lors du renouvellement vous passerez en classe 4. 

Il est important que vous sachiez que vous perdez une classe à chaque fois que vous déclenchez l’assurance, c’est-à-dire que lorsque vous vous engagez dans 2 sinistres ou plus, vous perdez une cote pour chacun d’entre eux. C’est parce que la compagnie d’assurance aura des dépenses avec vous chaque fois que vous en aurez besoin. 

Plan du site