Comment sont calculées les franchises en assurance automobile ?

comment calculer franchises assurance automobile

Publié le : 22 novembre 20239 mins de lecture

Alors que la route nous réserve son lot d’incertitudes, assurer son véhicule devient un passage obligé pour naviguer sur l’asphalte avec sérénité. Le calcul des franchises d’assurance automobile ne se fait pourtant pas au hasard et comprend une variété de facteurs, autant surprenants que décisifs.

Décortiquons ensemble les mécanismes qui influent sur ce chiffre clé, de votre historique de conducteur à la politique de votre assureur. Nous explorerons également comment le type de votre véhicule peut influencer cet aspect financier non négligeable, avant de lever le voile sur des astuces concrètes pour alléger cette charge. La maîtrise de ces informations pourrait bien vous mener à des économies substantielles sur votre contrat d’assurance automobile.

Les facteurs pris en compte pour le calcul des franchises

Dans l’arène complexe de l’assurance automobile, le calcul des franchises constitue une composante critique, entrelaçant la notion de risque et la structure des indemnités. Lors de la souscription ou d’une renégociation de police d’assurance, certains paramètres sont scrutés avec acuité pour fixer le montant de la franchise, cette part qui restera à la charge du souscripteur en cas de sinistre.

Le concept de franchise est là pour moduler le comportement du conducteur, insufflant une incitation à la prudence. Le calcul est influencé par des variables dont la prime de l’assurance est, elle aussi, tributaire. Plusieurs critères sont déterminants :

  • L’historique du conducteur : un passé teinté de sinistres peut alourdir le montant de la franchise, tandis qu’un historique vierge de tout accident est souvent récompensé par une réduction.
  • Le bonus-malus : il résume en un coefficient l’historique de conduite du souscripteur. Plus il est bas, moins la franchise est élevée.
  • Type de couverture : une assurance tous risques inclut généralement des franchises plus élevées comparée à une assurance au tiers, qui stipule un degré de protection moindre.
  • La valeur et le type de véhicule : les véhicules haut de gamme ou neufs, détenant des spécificités requérant des pièces ou réparations onéreuses, peuvent voir leur franchise s’accroître.

Pour illustrer, prenons l’exemple d’une franchise absolue qui reste constante indépendamment des dégâts. Même pour des dommages mineurs, le souscripteur s’acquittera du montant de franchise défini dans le contrat.

Il est crucial pour le souscripteur d’analyser en détail les conditions générales de son contrat d’assurance. Ces documents, parfois d’une opacité rebutante, recèlent les subtilités de calcul de franchise, les plafonds d’indemnisation ou encore les exclusions qui pourraient influer sur son budget en cas de sinistre.

Un témoignage exprime souvent la surprise face à ces montants : récemment, une personne ayant subi un accident avec son véhicule neuf s’est vue confrontée à une franchise élevée suite à un choc avec un tiers, malgré son contrat d’assurance tous risques. L’étude des conditions de couverture aurait pu atténuer l’impact de la mauvaise nouvelle lors de l’indemnisation.

Les astuces pour réduire sa franchise en assurance automobile

La souscription à une police d’assurance automobile englobe de nombreux paramètres qui influencent tant la couverture que le coût associé à la protection du véhicule et à la responsabilité du conducteur. Parmi ces divers paramètres, la franchise occupe une place centrale puisqu’elle détermine la part des dégâts que le souscripteur devra supporter en cas de sinistre. Savoir manœuvrer habilement pour minimiser cette franchise peut conduire à une économie substantielle et à une tranquillité d’esprit accrue. Cette page se concentre sur les stratégies permettant de réduire la franchise à travers divers mécanismes offerts par les compagnies d’assurances.

Voici différentes méthodes pour ajuster sa franchise et potentiellement réduire les coûts :

  • Sélectionner une police avec un système de bonus-malus favorable. Les compagnies d’assurances offrent des réductions sur la franchise pour les conducteurs prudents grâce à cette mesure incitative.
  • Opter pour une assurance au kilomètre. Cette option propose une prime ajustée au nombre de kilomètres parcourus et permet aux conducteurs faible kilométrage de bénéficier d’une franchise moindre.
  • Choisir une franchise ajustable. Certains contrats permettent de moduler le montant de la franchise, autorisant ainsi les assurés à opter pour une franchise plus élevée afin de diminuer leur prime annuelle.
  • Augmenter la sécurité du véhicule. Installer des dispositifs antivol ou d’autres systèmes de sécurité réduit le risque de sinistre et peut entraîner une baisse de la prime d’assurance ainsi que de la franchise.
  • Regrouper les assurances. Rassembler ses contrats d’assurance chez un même assureur peut offrir des bénéfices tels qu’une réduction de la franchise sur l’assurance automobile.
  • Négocier avec l’assureur. Renégocier son contrat existant ou comparer les offres du marché peut inciter l’assureur à proposer de meilleures conditions, y compris une franchise réduite.

Un témoignage renforce souvent la confiance quant à l’efficacité des stratégies mentionnées. Par exemple, Jeanne, qui a opté pour une assurance au kilomètre, a constaté une diminution notable de ses dépenses après avoir revu son contrat et ajusté ses habitudes de conduite. Elle a profité d’une baisse de prime et, par conséquent, d’une franchise réduite, ce qui a reflété l’ajustement de sa couverture à ses besoins réels et à son profil de risque réduit.

En pratique, en mettant en œuvre certaines des astuces mentionnées, les conducteurs peuvent espérer une amélioration notable de leur situation. Ainsi, Marc, après avoir installé un dispositif antivol certifié, a négocié avec son assureur et a obtenu une réduction de sa prime annuelle et de la franchise associée. Cette initiative a renforcé la sécurité de son véhicule et lui a permis de réaliser des économies substantielles.

 

Nous vous recommandons ces autres pages :

Impact du type de véhicule sur la franchise

Lors d’une souscription à une assurance automobile, la nature du véhicule joue un rôle non négligeable dans la détermination de la franchise. En effet, ce terme financier désigne la part des dégâts qui restera à la charge du souscripteur en cas de sinistre. Il est essentiel de comprendre que plus un véhicule est onéreux et puissant, plus le risque est élevé pour l’assureur, qui ajuste alors le montant de la franchise.

Un véhicule de haute gamme ou de sport, en raison de son coût élevé en réparation et de sa probabilité accrue d’être impliqué dans des accidents de la route, nécessitera souvent une franchise plus substantielle. Cette mesure vise à responsabiliser le conducteur quant à l’usage de son automobile, tout en permettant à l’assureur de se prémunir face au risque financier plus important que représente ce type de véhicule.

À l’inverse, pour une voiture familiale ou un modèle moins puissant, les risques de dommages sévères ou de vols sont généralement plus faibles, ce qui se traduit par une franchise moins élevée. Le calcul de cette dernière tient compte de multiples facteurs, mais le type de véhicule demeure une variable clé qui impacte directement la tarification de l’assurance. Cette modulation vise à calibrer le niveau de protection à l’aune du profil de risque que représente chaque catégorie de véhicule.

Par exemple, un propriétaire d’une voiture électrique ou hybride pourrait bénéficier d’une franchise réduite, considérant que ces véhicules sont souvent perçus comme moins susceptibles d’être impliqués dans des accidents majeurs, de par leur utilisation principalement urbaine et leurs limites de vitesse inférieures aux modèles sportifs.

Il est également pertinent de mentionner que les compagnies d’assurance adaptent leur offre en fonction de ces paramètres. Des entités reconnues telles qu’Allianz, AXA ou Generali disposent de grilles tarifaires selon le type de voiture, réajustant la franchise pour refléter avec exactitude l’exposition au risque. Cette pratique est standard dans l’industrie et vise à personnaliser l’offre d’assurance pour chaque conducteur et chaque modèle de véhicule.

Plan du site